Le référentiel de la participation dans l’Habitat participatif d’Hab’Fab: un outil d’auto-évaluation et une boussole pour le projet
26 avril 2019
0

Le 23 avril, l’équipe de Casalez s’est soumise à un exercice intéressant proposé et animé par Hab-Fab, une structure entièrement dédiée au soutien, à l’accompagnement et au suivi de projets d’habitat participatif en Occitanie et dont Casalez est membre. Si l’atelier est animé par un accompagnateur Hab-Fab (dans notre cas par Stefan Singer, en charge de la direction générale, du développement de Hab‑Fab ainsi que des liens avec les réseaux nationaux), la démarche relève surtout d’une auto-évaluation et requiert transparence, honnêteté et réflexion critique de la part des groupes évalués. Le but du référentiel est surtout pédagogique et permet une prise de distance utile par rapport au projet, afin d’identifier les points forts et les points et d’aider à la prise de décision (aide à se positionner collaborativement). Le fait d’avoir fait cette évaluation avec un auditeur certifié est également une forme d’accréditation pour un groupe postulant à un Appel à Projet bâtiment durable (type NoWatt en région Occitanie), ce qui est notre cas. Le 25/04, le projet Casalez est passé en commission d’évaluation Envirobât-BDO (Bâtiments durables Occitanie) et le REPHP nous a permis de gagner des points de bonus supplémentaires (Casalez est donc médaillé d’Or dans sa phase conception).

L’atelier REPHP (pour « Référentiel de la Participation dans l'Habitat Participatif ») consiste donc à évaluer le degré de participation et d’implication des groupes dans leur projet d’habitat à travers 15 indicateurs différents (voir encadré), et ainsi faire une distinction précieuse entre habitat groupé et habitat participatif. Parmi les 15 marqueurs, 9 sont inhérents à la démarche de l’habitat participatif et 6 peuvent être considérés comme des potentialités. Il explore les quatre dimensions de l’habitat participatif : individuelle, collective, celle de l’objet « habitat » et celle du territoire. Chaque marqueur est présenté en cinq niveaux de 0 à 4 : le niveau 0 correspond à une opération conventionnelle sans participation. Le niveau 4 est l’expression d’innovation et d’implication des habitants la plus aboutie.

Pour l’équipe de Casalez, cet exercice fut riche et inspirant et nous a permis de mettre en lumière nos forces et nos faiblesses. Parmi les scores « bas » : l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (il nous faut donc réfléchir à la question de façon plus approfondie) et la part d’auto-construction. Pour cette dernière (marqueur 7), il s’agit surtout d’une volonté du groupe à faire appel à des professionnels détenteurs d’un savoir-faire que nous n’avons pas et de promouvoir des techniques très particulières (comme le bois-paille), idéalement en local.

Mais les conclusions ont surtout montré, avec un excellent score général de 3,6/4 (3,67/4 pour les marqueurs essentiels seuls), que le projet Casalez est foncièrement et intrinsèquement participatif, à tous les niveaux. Les mécanismes collaboratifs, collectifs, solidaires sont au cœur du projet et le définisse. C’est bien comme cela qu’on le rêvait, notre projet, mais c’est évidemment toujours gratifiant de voir qu’on y parvient et que tout ce travail porte de beaux fruits.