Née du doux rêve de l’association Casalez, pour une transition sociale et écologique boostée par l’habitat participatif, la coopérative Lez’coop signe ici son deuxième exercice et confirme sa solidité pour engager la phase concrète de son projet : la construction.

Lez’coop a redéfini cette année son projet architectural, gagnant encore sur la sobriété qui lui est si chère.
Elle a continué à développer des rencontres et partenariats précieux.
Elle a affirmé le sérieux de sa gestion.
Et elle a fourmillé d’idées, de tentatives, de débats, de temps de vie, de messages, de bonnes ou moins bonnes nouvelles dans la vie des uns et des autres, de petites pannes ici et là, de travaux partagés, de diagnostics à faire et de suites à donner…
Bref, elle a mené son chemin, toujours en cohérence avec son objet, réaffirmant plus que jamais ses choix écologiques et l’importance de l’attention à accorder aux liens.

Lez’coop est une entreprise professionnelle, faite d’humains qui partagent et construisent au présent un projet résolument ouvert sur le monde, peut-être un monde meilleur.
Rendre possible onze logements, un jardin potager, un bassin naturel, des espaces couverts communs, dans un souci de préservation de l’environnement, fort d’une dynamique solidaire et d’une gouvernance participative… c’est finalement plus qu’un doux rêve : une belle et fière aventure !

“Le plus dur est derrière nous,” résume son président, Bruno Chichignoud. Nous avons tous contribué à disposer :
d’un groupe de futurs résidents presque au complet, soutenus par des coopérateurs solidaires ;
d’un titre de propriété ;
d’un projet architectural solide et ambitieux, de choix écologiques avérés ;
d’une maîtrise d’oeuvre expérimentée et motivée ;
d’un financement intégralement bouclé (apports en capitaux, prêts bancaires et PLS, subvention Nowatt) ;
d’un permis de construire accordé ;
de 2 exercices au bilan positif ;
d’un fonctionnement institutionnel bien rodé et d’une administration sans faille ;
de soutiens institutionnels avérés ;
d’une association CASALEZ qui quitte son statut de préfiguration pour engager un travail d’actions et de valorisation de transitions écologiques concrètes par l’habitat participatif et l’engagement local ;
d’une inscription dans un réseau associatif large, au sein duquel nous semblons reconnus ;
de supports de communication ;
et de quelques innovations intégrées bien motivantes…

Alors, nous y sommes ! Il n’y a bientôt qu’à laisser les corps de métiers se succéder et les artisans de l’art construire.
Nous sommes « au pied du mur » au bon sens du terme et nous avons une vingtaine de mois pour préparer la crémaillère.

A feuilleter.RAPPORT MORAL 2019 LEZ’COOP

A télécharger: